Finswimming Swiss Open Championsships 2018 | Drupal

Finswimming Swiss Open Championsships 2018

Article - Finswimming Swiss Open Championsships 2018

Une formule réussie celle des championnats suisses de nage avec palme absoulus et de catégorie en format open proposée le 24/25 novembre par le club organisateur Flippers Team au centre sportif de Tenero avec un programme qui proposait en altérnance des compétitions déstinés aux enfants et aux plus jeunes qui se jouaient le titre nationnal de catégorie et les compétitions intérnationales qui ont fait arriver au Tessin plus de 100 athlètes entre lesquels plusieurs étoiles de la nage avec palme mondiale de Ucraine, République Tschèque, Belgique, Italie et Suisse. Une expérience inoubliable pour les plus jeunes d'avoir la chance d'être assis à côté d'un champion du monde en chambre d'appèl!

Le cast intérnationnal n'avait rien à envier aux meilleures meeting internationnaux: l'héro de la nage avec palme Stefano Figini (Italie) 13 fois champion du monde qui l'été passée à 31 ans a été capable de monter encore une fois sur le podium mondial sur 400m; Oleksander Odynokov (26 ans, Ucraine) champion du monde sur 1500m et détenteur du record du monde sur 800m; Artur Artamonov (26 ans, Ucraine) champion du monde sur 200m bifins; Yevheniia Olieinikova (24 ans, Ucraine) championne d'Europe sur 800m et vice-championne du monde sur 1500m; Yana Trofimez (31 ans, Ucraine) détentrice des records d'Europe sur 800m et 1500m et evidemment notre petite étoile suisse Nina Angermayr qui à 18 ans seulement a déjà dans son palmarès un or en coupe du monde sur 200m, une quatrième (200m), une cinquième (400m) et une sixième (800m) place aux championnats du monde.

Nina au lieu de se prendre les titre de championne de Suisse sur toutes les distances, a choisi de se concentrer sur la compétition intérnationale en ne nageant que sur ses spécialités (200m et 400m) à la recherche de résultats chronométriques et d'une confrontation directe avec des adversaires qu'elle va rencontrer dans les finales des manifestation les plus importantes. Aux 200 et 400 elle a ajouté les peu fatiguants 50m. Elle a réussi à gagner "facilment" la compétition intérnationale sur 400m en prenant un bon avantage depuisnles premiers metres sur le triplet d'ucrainiennes composé par Kateryna Kukhar, Trofymez et Olieinikova. Sur 200m elle s'est imposée toujour devant Kukhar et Musienko. Elle gagne à surprise les 50m en nageant le record suisse absoulu en 19.64 devant la spécialiste du sprint Kukhar. Toujours contre l'"armée" ucrainienne elle a nagé dans le style et distance qu'elle aime le moins (50m apnée) en arrivant quand-même sur le podium troisième en 18.98 (record suisse et première femme en Suisse à nager en moins de 19s) derrière à Anna Kozyr et Kristina Musienko qui l'a dépassée d'un seul centième de second.

Dans la compétition intérnationale, chez les suisses, à remarquer aussi le bronze de Gabriel Raineri (17 ans, Flippers Team comme Nina) sur 400m battu par deux légendes de la nage avec palme: Oleksandr Odinokov e Stefano Figini. Sur 800m il a fait encore mieux avec une deuxième place (1er Odinokov, 3ème Artamonov).

Pour ce qui concerne les titres nationnaux absoulus Flippers Team a fait de patron. 16 titres pour les tessinois avec Gabriel Raineri (50m, 100m, 100m immérsion, 200m, 400m e 800m), Nina Angermayr (50m, 50m apnée, 200m e 400m), Cyrill De Giacomi (50m, 100m, 200m e 400m bifins), Alessandro Ruperto (50m apnée) et Désiré Tiu (100m). Titre de championne suisse pour la représentante des Dauphins Genève Jessica Fusinaz sur 100m immérsion.

Autre au records suisses absoulus nagés par Nina Angermayr, a signaler les records suisses de catégorie E (10/11 ans) pour le talent genèvois Tobias Baddi sur 50m et 100m et de son coéquipier Nolan Navarro en catégorie F (9 ans et moins) sur 400m.

En se concentrant sur les plus jeunes, à remarquer le grand travail de réconstruction du club SLRG Oberwallis qui a emmené au Tessin beaucoup de jeunes de catégorie E et F, des Dauphins Genève qui sont entrain de faire grandir des jeunes de talent et de Flippers Team, qui aux épaules de sa première équipe de niveau intérnational peut conter sur un nombreux groupe de relève.

Photo: Ralph Heksch